Actualités

Meilleurs Elevages 2014 : Christian Pradel (15), N° 1 en Synthèse Fertilité

Nous continuons notre tour de France des meilleurs éleveurs en s’arrêtant à la croisée de 3 départements, la Corrèze, le Cantal et le Puy-de-Dôme. C’est au bord de la Dordogne que la ferme de M. Pradel Christian fait parler d’elle. Située plus précisément à Beaulieu (15), l’élevage se place en haut du classement en Index Synthèse Fertilité – avec une belle performance de 0.82 de moyenne pour le troupeau de 32 Prim’Holstein.

vache_près_pradel_n1Repro2

Le troupeau de vaches de M. Pradel (15)

M. Pradel élève seul ses vaches laitières et leur suite. Il n’y a pas de culture de vente. Le maïs et l’herbe sont les principaux composants de la ration. L’éleveur achève cette année la construction d’un bâtiment qui accueillera les vaches laitières et une salle de traite. Actuellement, les vaches sont en plein air intégral et rejoignent la stabulation entravée pour la traite. D’où le besoin pour lui d’avoir un troupeau sans problème qui limite la charge de travail et les frais.

Comment l’élevage en est arrivé là ?

Il y a une dizaine d’années, Christian Pradel a rencontré de nombreux problèmes de fertilité avec ses animaux, dont deux années très difficiles qui l’ont amené à évoluer fortement. Il s’est alors tourné vers la génétique, qui lui semblait être le meilleur levier d’action. L’arrivée des index fonctionnels faisant bien les choses, il a pu sélectionner de manière importante sur ce critère. Il se rappelle de taureaux comme Goldriver (Leadman x Secret) qui était élevé en fonctionnels pour l’époque et qui a marqué son troupeau. Aujourd’hui encore M. Pradel ne baisse pas son niveau d’exigence quant aux fonctionnels. Il reste également attentif au lait pour que les taureaux ne soient pas détériorateurs.

Quelques années plus tard …

Diapositive1

Les génisses de M. Pradel

Sept ans plus tard le travail porte ses fruits, puisqu’il a diminué sensiblement ses frais vétérinaires et de reproduction. Cela rappelle à l’éleveur une expression Auvergnate « tout ce qui n’est pas dépensé est gagné ! ».

M. Pradel a donc dès le début pris le parti de travailler ce critère, qui n’était pas forcément jugé aussi intéressant par tout le monde à l’époque. Mais les choix pris ont été les bons et l’éleveur peut maintenant être fier de posséder un troupeau à la génétique élevée en Reproduction, un poste incontournable aujourd’hui.

Félicitations à lui.

Voir le palmarès 2014 des meilleurs élevages en REPRO

A lire également les portraits de meilleurs élevages 2014 :

l'expertise au profit de votre levage