Définitions et lexique des lésions des pieds chez les bovins

Nom  Définition Origine
Abcès de la sole Cavité nécrotique, plus ou moins étendue, située entre le pododerme et la sole, rempli d’un pus d’odeur nauséabonde gris rosé, liquide, plus ou moins sous pression (pus liquide à différencier du pus jaune épais, révélateur d’une infection profonde et du pus «goudronneux» de la nécrose de la pince). Douleur importante provoquant une boiterie soudaine et franche sans enflure de la couronne et du paturon contrairement au panaris. Non infectieux
Seime longitudinale externe Fissure longitudinale de la muraille, plus ou moins profonde, plus ou moins longue, située sur la muraille externe Non infectieux
Seime longitudinale interne Fissure longitudinale médiale, plus ou moins profonde, plus ou moins longue, située à la jonction entre la muraille interne, la sole et le talon. Non infectieux
Rotation de l’onglon Rotation interne de l’axe de la phalange par rapport à l’axe du membre, d’origine génétique, provoquant l’appui sur une partie de la muraille, entrainant une usure anormale de l’onglon qui prend une forme en tire-bouchon. Boiterie inexistante à légère. Non infectieux
Cerclage ou Concavité de la muraille Concavité= bord dorsal de la muraille plus ou moins concave, Cerclage= cercles de croissance davantage marqués et non parallèles à la couronne. La gravité de la lésion dépend de l’importance de la déformation de la muraille et de l’hypertrophie globale de l’onglon. L’onglon a tendance à s’élargir latéralement contrairement à la rotation de l’onglon où celui-ci s’enroule sur lui- même. Boiterie nulle à légère. Non infectieux
Corne Friable Non infectieux
Seime cerclée Fissure horizontale de la muraille faisant le tour complet de la muraille, et atteignant généralement les 8 onglons. Le degré de gravité dépend de l’étendue de la lésion. Non infectieux
Décollement de la sole Division de la sole en deux épaisseurs séparées par un espace
vide plus ou moins étendu. Boiterie nulle à légère.
Non infectieux
Ouverture de la ligne blanche Rupture de continuité entre la corne de la sole et celle de la muraille au niveau de la ligne blanche. Non infectieux
Bleime diffuse Coloration rouge résultant d’une hémorragie qui s’est produite lors de la production de cette corne (c’est-à-dire en moyenne, 6 à 8 semaines auparavant). Bleime située sur une zone étendue de la sole. Pas de boiterie ou simple gêne (marche sur des «oeufs ») Non infectieux
Bleime circonscrite Bleime située à l’endroit typique de la sole (zone postero-axiale où se développe l’ulcère de la sole). Pas de boiterie. Non infectieux et infectieux
Ulcère de la sole Trou située dans la sole à l’endroit typique. (zone postero-axiale où se développe l’ulcère de la sole) Non infectieux et infectieux
Cerise Tissu de bourgeonnement comblant plus ou moins la cavité de l’ulcère de la sole. Non infectieux et infectieux
Erosion du talon Sillon plus ou moins profond, plus ou moins anfractueux, en forme de V, situé à la limite de la corne du talon et de la sole avec aspect noirâtre de la corne. Le degré de gravité est fonction de la profondeur de la lésion. Infectieux
Limace Réaction inflammatoire chronique proliférative de la peau de l’espace interdigité formant une masse ferme plus ou moins importante. La boiterie peut être sévère en cas de lésions de Mortellaro sur la limace (très courant). Infectieux
Plaie interdigitée Rupture de continuité de la peau plus ou moins étendue. Infectieux
Lésions de Panaris Inflammation chaude, douloureuse, rouge, symétrique de la couronne, voire du pâturon, plus ou moins étendue surtout marquée antérieurement et postérieurement à la zone interdigitée. Infectieux
Lésions de Mortellaro Ulcération superficielle, granuleuse, rouge vif, bordée d’un liseré blanc et de poils hirsutes, située principalement en couronne postérieurement, antérieurement, de la zone interdigitée et vers les ergots, s’infiltrant sous les décollements de corne, se développant sur les limaces, les cerises… La boiterie est marquée mais peut être inexistante. Infectieux
Nécrose de la pince Lésion anfractueuse, s’insinuant entre la corne de la muraille et/ou de la sole et P3, pouvant affecter P3, avec pus/enduit gris foncé d’aspect souvent goudronneux, à odeur nauséabonde caractéristique, située souvent en pince, mais aussi en ligne blanche ou s’infiltrant de la couronne sous l’arête dorsale de la muraille, évoluant lentement mais sûrement sans provoquer d’enflure importante comme dans les cas de complications d’ulcères de la sole par exemple. La douleur est souvent très importante. La boiterie est marquée. Autre (inconnu)

. Fourbure chronique
. Fourbure subaiguë
. Fourchet
. Panaris
. Mortellaro / Dermatite digitée

Définition issues de “Maitrise des boiteries dans les troupeau laitiers”, 2ème version (2014), UMT Maitrise de la santé des troupeaux laitiers. Lien vers la page UMT et référence complète

 

Complément d’information : http://boiteries-des-bovins.fr/