National 2017 St-Etienne : faites connaissance avec les juges !

Publié le

Le concours National 2017 approche à grands pas ! Il est temps pour vous de faire connaissance avec les 2 juges qui officieront les 7, 8 et 9 juin prochains au Parc des Exposition de St-Etienne.

damien-lechatDamien LECHAT

Damien Lechat réside dans le Calvados, il est marié et père de 2 enfants. Il travaille pour la coopérative Evolution en tant que technicien Holstein, où il partage son activité entre l’animation du schéma sélection Calvados et Manche, avec les éleveurs partenaires du schéma XY Création, et l’activité de support à l’International en appui technique à l’équipe commerciale.

Passionné de concours, depuis une vingtaine d’années, il s’est progressivement investi dans l’animation des événements en tant que clippeur, puis formateur à l’EFJE (pendant 7 ans). Une passion qui l’a poussé il y a 3 ans à devenir juge agréé Prim’holstein.

Ravi de l’ambiance et du partage d’expériences existant au sein du groupe de juges Prim’Holstein, il garde un très bon souvenir de la récente harmonisation des juges francophones qui s’est tenue dernièrement au Gaec de la Coumière (52).

Mais son CV de juge ne s’arrête pas là ! Car c’est en tant que juge brun qu’il a pour la première fois donner son verdict…et c’était il y a 10 ans ! Un rôle qui l’a amené au plus haut niveau pour cette race laitière en participant aux harmonisations européennes, et surtout en jugeant le concours européen brun qui se tenait à Mende l’an passé (130 animaux).

Nous lui souhaitons une expérience tout aussi enrichissante en juin prochain, lors du jugement des génisses séniors, vaches des catégories espoirs et rouges

 

sylvain-saint-germainSylvain SAINT-GERMAIN

Sylvain Saint-Germain, âgé de 42 ans, vit en couple dans les Landes. Il est père de 2 enfants (10 ans et 7 ans) et travaille sur l’exploitation familiale (Earl Cap de Coste). Avec ses 2 associés (sa mère et Cédric Larrezet), ils gèrent un troupeau produisant 1 250 000 litres et une exploitation composée de 120 ha de SAU (90 % maïs).

Il tient avant toute chose à remercier ses deux associés, sans qui il ne pourrait se libérer pour juger cette édition 2017. Car si juger est un réel plaisir pour lui depuis 20 ans, il sait que son déplacement déséquilibrera la charge de travail pour ceux restés à la maison. Il les remercie sincèrement de ce privilège qu’ils ont acceptés de lui laisser.

Dès son jeune age la passion des belles vaches l’a toujours motivée et grâce aux stages effectués chez des sélectionneurs, les concours sont devenus un objectif important. De retour chez lui, conscient du niveau nécessaire pour exposer sur les concours, il décide de poursuivre sa passion en tentant de passer l’agrément. Un premier essai qu’il transforme en 1997 lui offrant un ticket pour continuer de contempler les meilleurs spécimens de la race.

Et c’est après un régional Midi-Pyrénées réussi, qu’il est appelé à juger le national d’Alençon en 2002. Il y effectue une prestation remarquée grâce à de supers lots d’animaux. Sa prestation lui offre ensuite l’opportunité d’évaluer des Prim’Holstein aux quatre coins de la France et à tous niveaux (Paris 2003 et 2010). Les belles expériences et les bons souvenirs s’accumulent.

Mais s’il y a bien un moment inoubliable sur un ring, c’est bien cet après-midi de 2003, à Eurogénétique, lorsque les vaches adultes défilaient… Un hall bondée, une ambiance du tonnerre et des vaches “comme il les aime”. Bref, en 3 noms : Naguano du Tombuy, Moh Olivia et Ami Olga… Que du bonheur !

Souhaitons-lui autant de plaisir pour ce rendez-vous dans la Loire, lorsqu’il jugera les génisses juniors, vaches des catégories jeunes et adultes.