Actualités

Indexation 17/25 : nouveautés disponibles

Sur la zone Evolution

En taureaux confirmés, la nouveauté la plus marquante est bien sûr Hammig Isy (Isu 184, Santana Sh x Super x Stol Joc), qui a pris à Elninio la place de leader des taureaux confirmés français. Le nombre encore peu élevé de filles prises en compte dans ses index (42 en production et 28 en morphologie) n’inquiète pas plus que ça. Même si son père Santana SH, fils de Shottle sur Trent, a réussi « l’exploit » de perdre 60 points d’Isu en 6 ans, de 187 points en août 2011 avec ses 85 premières filles, à 127 points aujourd’hui. La raison est simple : Hammig Isy s’est montré incroyablement stable depuis ses débuts en tant que jeune taureau début 2014. Si nous comparons ses index à ceux du mois d’août 2014, seul l’index production a baissé, et d’une valeur inférieure à celle des 3 changements de base !

 

C’est un taureau laitier (Lait 1207 kg), à utiliser sur des souches confirmées en taux (TP -0,6 et TB -2,7). Le rapport STMA / TR est très intéressant (+2,1 / +0,9), et il améliore globalement la morphologie avec des points forts comme le faible volume de mamelle (PJ +2,2), la force de l’attache avant (AA +2,3), et de bonnes dimensions corporelles (+1,9 en CC avec +1,7 en profondeur de corps et +1,6 en largeur aux ischions). Le poste membres sera sans doute à protéger, malgré un index angle du pied très positif à +1,5. En effet, l’index membres n’est pas la qualité première de ses ascendants Santana Sh et Super ; par ailleurs, son plein frère Jeinilou, encore jeune taureau, est au même niveau en index morphologique global (MO +2,7), mais il n’est qu’à +0,4 en membres.

D’autres taureaux sont passés au stade confirmé, et sont disponibles à l’achat, même s’ils seront moins mis en avant que Hammig Isy. Citons-en trois qui figurent dans le Top 15 français :

  • Hadange (Isu 173, Massey x Toystory x Negundo). Il est quand même 6ème au palmarès des taureaux confirmés, et présente un rapport de production équilibré (Lait 602 kg et TP +1,0). Le haut niveau de l’index mamelle à +2,4 est favorisé par le faible volume des pis (PJ +2,9), mais il faudra tenir compte des trayons arrière trop internes (IA +1,7). De même, si Hadange a de l’intérêt pour améliorer le niveau sanitaire des mamelles (STMA +2,3), ce sera au détriment de la vitesse de traite (TR -1,3). Il est à noter également que son utilisation est déconseillée sur génisses (NAI 88) ;
  • Hecto Isy (Isu 168, Fyjnoe Isy x Gabor Wil x Pagewire). Ce premier fils confirmé de Fyjnoe Isy est, comme son père, peu laitier (Lait -47 kg), mais fera des filles faites pour durer : ses index fonctionnels sont tous supérieurs à +2, la vitesse de traite est neutre à -0,2 et les naissances seront faciles (NAI 92). Il vaudra mieux gérer l’écart avant de plus en plus prononcé avec les premiers pointages (EA -0,8), et ne pas s’étonner de voir parfois des bassins fuyants (iB +2,4) ;
  • Hefalo Isy (Isu 167, Ehman Isy x Stol Joc x Marion). Il est aujourd’hui le meilleur des quelques fils de Ehman Isy, et devrait le rester, ses demi-frères, avec ou sans filles, ayant au moins 10 points de retard sur lui. Comme son père, il présente un index très laitier (Lait 1398 kg), mais il transmet aussi du taux protéique TP +2,1). L’apport de matière protéique est donc son atout principal, auquel nous pourrons ajouter la facilité de naissance de ses veaux (NAI 92). Ses filles, normales en taille mais aux corps assez larges (LP +1,2), se démarquent par la rectitude de leurs membres arrière (MR +1,8). Les accouplements seront surtout à protéger en vitesse de traite (TR -1,3) et en fertilité (Repro +0,1).

Pour ce qui est des jeunes taureaux, deux petits-fils de Doorman font leur entrée au catalogue :

  • Madrugada (Isu 207, Endure x McCutchen x Seaver). A ce niveau d’Isu, il a forcément de grosses qualités. Les plus marquantes sont les quantités de matière protéique et surtout de matière grasse, la qualité de la mamelle, les largeur et profondeur de corps, et la santé de la mamelle. Nul doute que ces atouts en morphologie ne sont pas étrangers à la qualité de sa mère dans ce domaine (Java, fille de McCutchen, TB 88 en 1ère lactation). Mais il faudra tenir compte de la traite lente, héritée de son père Endure, fils de Doorman ;
  • Mekker (Isu 193, Lekker (Control Jk) x Doorman x Explode). Ils ne sont que 2 fils de Lekker utilisés en France, Matrix à 192 d’Isu (utilisé sur la zone Evolution depuis avril), et Mekker, qui le dépasse d’un point. Ce dernier est positif en TP, et, comme son père, remarquable en morphologie et en santé de la mamelle. S’il est neutre en vitesse de traite, il sera prudent de le protéger sur ce poste, au vu de son ascendance. En outre, il vaut mieux éviter de l’utiliser sur génisses.

Sur la zone Gènes Diffusion

Comme chaque année, l’indexation estivale donne lieu à un minimum de bouleversements dans le catalogue.

Chez les taureaux confirmés, Hyper Capj (Isu 175, Hill Lotta x Man-o-man x Bolton) se place d’emblée à la 3ème place du palmarès derrière Hammig Isy et Elninio. Il est issu d’une souche connue remontant à la vache italienne Jennifer (Champion) dont la fille par Bolton, Dynastie EX 92, est la mère de Greg Capj. Hyper Capj est un taureau laitier (Lait 1134 kg) sans que le volume de mamelle n’en soit impacté (PJ +1,9). Son intérêt réside aussi dans la valeur des index fonctionnels variant de +1,2 à +1,7 pour la STMA, la Repro et la LGF. Il devra cependant être utilisé uniquement sur des souches de bon format (CC -1,1) en ciblant plus précisément la largeur de bassin (IS -1,7). Attention aussi aux aplombs : ses filles, même si elles disposent d’une bonne épaisseur de talon (PI +1,3), se montrent panardes (MR -1,0).

Fleury, mère de Hyper Capj, Gaec Cabon (29)

Du côté des jeunes taureaux, seul Hotshot182 (Isu 217, Hotshot x Halogen x O-Style) (Isu 217, Hotshot x Halogen x O-Style) fait son entrée dans la gamme des taureaux disponibles. Son père Hotshot, fils de Shotglass, est donc un petit-fils de Snowman Fl. Les premiers chiffres qui sautent aux yeux sont les valeurs supérieures à +3 en santé mamelle et en Repro. En outre, l’index production est tout aussi attirant, alliant lait et taux. La morphologie est plus commune, avec notamment une faiblesse marquée en capacité (CC -0,7). Enfin, il est préférable d’éviter son utilisation sur génisses (NAI 89).

l'expertise au profit de votre levage