Actualités

Vache de l’année 2016 : Comment choisir ses animaux ?

Il reste encore 13 jours avant la fin des inscriptions à la Vache de l’Année. Cherchons ensemble les animaux de votre troupeau qui pourraient participer au concours.

Inscrire mes animaux

Pourquoi exposer mes animaux ?

Rappelons tout d’abord que ce concours de 2 semaines est avant tout une vitrine pour les meilleures Prim’Holstein de France. Que ce soit au niveau de la production, de la qualité du lait, de la reproduction, de la longévité et de la morphologie, depuis 4 ans les vaches en lice mettent en avant les atouts difficilement égalables de notre race.

Une vitrine, où tous les systèmes ont une place, parce qu’il n’y a pas qu’une façon de produire, parce qu’il n’y a pas qu’un seul modèle de vache, et que toutes font partie du paysage de la génétique française. Du nord au sud, de l’ouest à l’est de la France, chacun possède dans son étable des vaches qui font la réputation de la Prim’Holstein : efficacité, rentabilité et durabilité.

C’est le moment de mettre en avant vos femelles sans sortir la bétaillère, c’est le moment d’exposer votre travail sans quitter la ferme, c’est le moment de révéler les trésors qui se cachent dans vos étables de la manière la plus simple qui existe !

Comment repérer les meilleures ?

La réponse semble évidente, et pourtant quand on pose la question, il faut parfois un petit temps de réflexion avant de l’avoir. Celle qui crée des problèmes en salle de traite, celle qui boite, celle qui remplit mal, celle-là tout le monde la connait dans l’élevage, par contre, celles qui n’ont pas besoin d’attentions particulières, celles sur qui le troupeau repose, celles qui font la rentabilité de votre élevage ont maintenant leur concours : il est temps de mettre ces vaches discrètes en lumière !

Voici, pour affiner votre liste de prétendantes, quelques critères particuliers à regarder :

  • La production : On attend d’une vache laitière qu’elle produise en quantité, certes, mais sans oublier la qualité, les taux étant également importants. Des seuils de 30 en TP et 35 en TB moyens semblent déjà de bonnes bases pour trier vos femelles.
  • La reproduction : une vache qui produit beaucoup de lait c’est bien, mais avoir une vache qui se reproduit sans soucis c’est également un gage de rentabilité. Pour cela regardez deux critères : le nombre d’IA moyen nécessaire pour avoir un descendant et l’IVV moyen de l’animal.
  • La qualité du lait : comme il est dit plus haut les taux protéiques et butyreux sont importants, mais le taux cellulaire l’est également. Parce que la rentabilité de la vache passe par la paye de lait à la fin du mois, c’est un critère non négligeable, sur lequel le jury et les internautes souvent ne transigent pas ! Alors selon le rang de lactation soyez plus ou moins exigeant. En 1ère lactation visez un maximum de 100 000 cellules en moyenne et augmentez progressivement avec le nombre de lactations de la vache.
  • La morphologie : s’assurer d’avoir des animaux fonctionnels. La vache de l’année doit être une vache dont la morphologie est adaptée à son système en facilitant la vie de l’éleveur. C’est une vache avec une morphologie qui lui assure une capacité de production dans le temps.

Enfin, nous restons à votre disposition si vous avez besoin de conseils ou de données sur vos animaux.

Rappel des critères qui seront exposés :

Production : Lait total, MP Total, TP et TB moyens, lait/JDV, MP/JDV

Qualité du lait et reproduction : Moyenne cellulaire sur les lactations terminées qualifiées, Intervalle vêlage-vêlage avec comme âge de premier vêlage les 2 ans de l’animal. Ce qui a pour but de mettre en avant les animaux vêlant tôt.

La morphologie : La note globale et le détail des 4 postes qui la compose, Mamelle, Membres, Solidité Laitière et Format.

N’oublions pas que le concours de la Vache de l’Année récompense au terme des 2 semaines, la meilleure Vache et le meilleur Éleveur, mais il promotionne aussi TOUS les éleveurs qui exposeront leurs animaux.

D’ici la fin des inscriptions le 23 octobre et le début du concours le 7 novembre, nous devrons attendre patiemment pour découvrir ces perles rares qui sortiront de l’ombre de l’étable.

Inscrire mes animaux

l'expertise au profit de votre levage