Actualités

Mouvements d’index des jeunes taureaux français

Chez les jeunes taureaux, compte tenu du nombre élevé de nouveautés à chaque sortie, il est difficile pour les taureaux de tête de ne pas se faire avaler par le peloton. A ce titre, les taureaux suivants ont du mérite :

  • Louxor (Isu 237, +2), toujours numéro un, et James Bond (Isu 211, +3) chez Evolution
  • Malcolm (Isu 213, +4) chez Origenplus
  • Ipnos (Isu 215, -1) et Jadoblum (Isu 207, +3) chez Gènes Diffusion.

Sur un plan plus général, nous pouvons constater que les variations d’index global s’échelonnent de -6 à +7 points d’Isu. Elles présentent généralement peu d’intérêt. Ainsi, pour une baisse de 5 points d’Isu, il suffit que l’index lait perde quelques dizaines de kg et que l’un des index fonctionnels varie très légèrement à la baisse. C’est le cas, par exemple, de Jebab (Isu 186, -6) pour Evolution, de Lickers (Isu 180, -5) pour Origenplus ou de Imiko (Isu 173, -5) pour Gènes Diffusion.

Concernant les taureaux les plus âgés, il est rassurant chez Evolution de constater que Hammig Isy (Isu 192, +0) ou Iznogoud, le père de Louxor (Isu 194, +5) tiennent leur rang. Il en est de même chez Gènes Diffusion pour Inola, Imola ou Iberik Eba, et chez Origenplus pour Ipersire. Certes, Hurion Isy chez Evolution perd quelques points (Isu 190, -5) mais une étude de l’historique de ses index dédramatise immédiatement la situation. Son index lait a certes perdu 109 kg, passant de 724 à 615 kg mais il est encore supérieur à son index d’avril puisqu’il avait gagné 136 kg en août dernier.

Cependant, bien que des variations puissent être constatées pour les jeunes taureaux, le moment décisif reste l’arrivée des premières filles. Ainsi, nous attacherons davantage d’importance à la bonne tenue des index de Gibsons chez Gènes Diffusion (Isu 180, +5) dont le nombre de filles prises en compte passe de 13 à 35 (il n’en manque que 5 pour qu’il soit considéré comme un taureau confirmé).

l'expertise au profit de votre levage