Nouveautés de l’indexation d’août à l’étranger pour les jeunes taureaux

Publié le

Le calcul des index Interbull pour les jeunes taureaux n’étant toujours pas d’actualité, il nous faudra encore nous baser sur les index des pays d’origine et rester prudents dans la comparaison des taureaux entre les différents pays.

Comment choisir parmi les quelques 60 nouveaux jeunes taureaux qui font leur apparition dans les différents catalogues des fournisseurs étrangers ? D’abord respecter les règles élémentaires de prudence en limitant la quantité de chaque géniteur. Ensuite, le choix se fera 1/ sur des animaux à fort potentiel dans les critères recherchés (lait, taux, morphologie ou fonctionnels) et 2/ sur des origines dont le cheptel n’est pas abondamment pourvu.
Enfin, n’oublions pas le prix des semences, avec un plafond qui paraîtrait raisonnable pour des taureaux qui n’ont encore qu’un CD limité (35 euros au maximum pour de la semence conventionnelle ?).
Parmi les taureaux cités, il faut savoir que certains seront limités à une utilisation très ciblée. En effet, ayant le statut de père à taureaux, ils seront peu disponibles (et le plus souvent chers à l’achat).

Les règles de prudence évoquées ci-dessus trouvent d’autant plus leur intérêt que de très nombreux nouveaux taureaux ont eux-mêmes pour père un jeune taureau. Ce qui ne tardera pas non plus à être le cas chez nous.

Les CD seront automatiquement plus faibles que lorsque le père a déjà des filles. D’où le risque de baisse des index si jamais le père ne confirme pas après l’entrée de ses filles en lactation.

Nous noterons par ailleurs le manque de variabilité criant des pedigrees de ces taureaux où Shottle, Goldwyn, O-man et leurs fils sont trop souvent présents.

Classons quelques-uns des nouveaux taureaux nous paraissant les plus intéressants par catégorie (pour information, listés par ordre alphabétique).

Sommaire :

 

 

 fonctionnels
Pour qui veut des fonctionnels

Ces quelques taureaux ont des index cellules et fertilité très positifs dans leur pays d’origine. On peut espérer qu’il en restera quelque chose lorsque vêleront leurs filles :

  • Embassy (Freddie x Planet x Shottle, Bovec). Il a pour lui les fonctionnels et la largeur de corps. Plutôt laitier mais avec un TP très négatif.
  • Embracing (Lauthority x Shottle x O-man, Semex). Ce demi-frère de Enforcer et Embargo (cités plus loin) est aussi très complet en morphologie. Protéger l’inclinaison du bassin et le TP, et aussi le tempérament.
  • Goldis (Goldday x Shottle x Modest, GGI). Les index fonctionnels et morphologiques sont attrayants. Mais il ne devra être utilisé que sur des souches très productives.
  • Halogen (Petrone x Man-o-man x Champion, Bovec). C’est indiscutablement le meilleur aux USA pour les index de durée de vie. Un point fort qui lui a été transmis par son père Petrone, fils de Super sur Baxter, qui possédait les mêmes caractéristiques. Halogen est aussi très améliorateur en mamelle, avec cependant des trayons arrière trop serrés.
  • Jabir (Facebook x Freddie x Ramos, Semex). Facebook est aussi un jeune taureau, fils de Man-o-Man sur Airraid (Bw Marshall). Jabir est presque ce qui se fait de mieux pour les fonctionnels au Canada, tout en étant plutôt laitier et sans défaut majeur en conformation. Attention tout de même aux bassins à tendance renversée.
  • Originator (O-Style x Planet x Goldwyn, Gen’France). L’index morphologique est peut-être plus commun mais, au moins, les trayons seront au centre des quartiers.

 

balance
Des taureaux complets ou équilibrés

Ce sont les taureaux positifs à la fois dans les synthèses fonctionnels, production et morphologie. Ils ne sont pas pour autant sans défauts mais des accouplements raisonnés devraient faciliter leur utilisation.

  • Album Sil (Epic x Man-o-man x Goldwyn, Semex). Un fils d’Epic (pour rappel, Super x Baxter) bien noté en puissance corporelle et en implantation des trayons. Il aurait d’ailleurs pu avoir sa place dans la catégorie morpho. A noter un index cellules de haute tenue.
  • Bookel (Bookem x Man-o-man x Bw Marshall, Bovec). C’est le leader du classement IPV au Canada grâce à son bon potentiel laitier et à ses qualités en mamelle et membres. Il n’empêche que son index neutre en fertilité et son index légèrement négatif en inclinaison du bassin demanderont à être pris en compte.
  • Clapton G (Hunter Co x Bolton x Shottle, Semenzoo). Hunter Co, fils de Man-o-Man sur Shottle. Du lait, complet en morphologie et très bon en cellules. Protéger le TP.
  • Enforcer (Facebook x Shottle x O-man, Semex) et Embargo (Facebook x Shottle x O-man, Semex). Ce sont 2 pleins frères, aux index très similaires, plutôt laitiers et solides en morphologie. La corpulence sera meilleure chez Embargo mais les bassins auront une tendance renversée. Ils sont tous deux nettement positifs en fertilité, avec une mention spéciale pour Enforcer.
  • Fallon (Shamrock x Freddie x Bolton, GGI). Fertilité et membres sont ses points forts. L’index mamelle serait très bon si les trayons arrière n’étaient pas courts et serrés, héritage de son père Shamrock, fils de Planet. Est très bien indexé en largeur de corps mais protéger la profondeur.
  • La Bron (Grafeeti x Super x Shottle, Bovec). Grafeeti, fils de Freddie sur Goldwyn. La Bron est plutôt laitier et améliorateur en mamelle. Il faudra protéger le format et le TP.
  • Lancome (Epic x Man-o-man x Toystory, Semex). Protéger la puissance et l’implantation des trayons arrière. Lait, mamelle et membres sont sans souci.
  • Lochinvar (Numero Uno x Super x Baxter, Semex). Support de mamelle et attaches sont bien là mais les trayons arrière sont trop serrés. Lait, membres et fertilité sont ses atouts, le TP et la largeur de corps sont ses points faibles.

 

morphologie
Les meilleurs en morphologie

Ce sont les meilleurs dans ce domaine dans leur pays d’origine. Si certains ne sont pas mentionnés, c’est à cause de lacunes trop importantes dans des postes importants comme la production ou la fertilité.

  • Airintake (Epic x Man-o-man x Goldwyn, Semex). Un bon index laitier et un index conformation canadien parmi les tous meilleurs. Mais attention au TP très négatif et à l’index fertilité seulement neutre.
  • Alta5G (Altakool x Atwood x Shottle, Bovec). Son potentiel morphologique record (conformation +20 au Canada) lui a sans doute été davantage transmis par Atwood que par son père Altakool, fils de Man-o-man sur Goldwyn. Attention à la fertilité et aux bassins à tendance renversée.
  • Athens (Gold Chip x Planet x Goldwyn, Semex). Si l’index conformation global vaut celui du premier de la liste, le format plus imposant masque la tendance aux bassins renversés. Et, alors que l’index TP est aussi négatif, l’index lait n’est pas si élevé. De plus, la fertilité semble trop négative.
  • Brendy (Gold Chip x Mac x Shottle, Redblack). Le potentiel production moyen (attention au TP) ne saurait faire oublier un index morphologique irréprochable. Sans même un léger défaut en inclinaison de bassin ou placement des trayons.
  • Defender S (Mogul x Man-o-man x Durham, Bovec). Petit-fils de Dorcy par son père. Il n’apporte pas uniquement de la morphologie haut de gamme : lait et index cellules sont intéressants. Protéger l’inclinaison du bassin.
  • Shakespear (Epic x Shottle x Debut, Bovec). Le linéaire morphologique sans faille est couplé à un index lait de bonne valeur et à un index cellules très élevé. Protéger la tendance plate des bassins.
  • Shelton Al (Snowman x Shottle x Baxter, Semenzoo). Les fils de Snowman aussi laitiers et neutres en fertilité sont rares. De plus, la bonne qualité de la mamelle et des membres est encore surpassée par des dimensions corporelles impressionnantes. Raisonner l’accouplement en tenant compte des trayons très longs et du TP très négatif.

 

production
Les meilleurs en production

La formule de l’Isu favorise rarement les taureaux très laitiers. Ils peuvent cependant être utiles sur certaines souches confirmées en taux et fertilité. On peut estimer que l’index lait des taureaux ci-dessous serait converti entre 1000 et 1500 kg de lait (exception faite pour Lauro, un peu plus bas mais qui compense avec les taux).

  • Balisto (Bookem x Watson DE x O-man, Bovec). Avec un index lait élevé et des taux très positifs, les quantités de matière sont bien là. Mais il devra être utilisé sur des supports confirmés en format et en fertilité.
  • Beluga (O-Style x Super x Givenchy, Bovec). Très bon rapport lait/qualité de mamelle. Si la santé mamelle ne fait aucun doute, l’index fertilité est dans la moyenne et les taux très négatifs. Attention aussi aux bassins très renversés.
  • Campus St (Numero Uno x Observer x Shottle, Semex). Encore un taureau qui allie index très laitier et index conformation global très élevé. Bien que celui-ci cache des imperfections telles qu’une tendance renversée des bassins et des trayons arrière courts et serrés. Le TP est encore très négatif.
  • Hampton Lo (Shamrock x Man-o-man x Shottle, Semex). Là aussi, le rapport lait/qualité de mamelle est très intéressant. Même si l’implantation des trayons arrière est trop interne. Et, pour une fois, les taux ne semblent pas si négatifs. Protéger les membres.
  • Lauro (Lavaman x Planet x Shottle, Gen’France). Très positif dans les 2 taux avec un index lait correct, ce qui est assez rare pour être noté. Protéger la fertilité et l’implantation des trayons arrière.
  • Ray Gepaq (Iota x Bolton x Stormatic, Bovec). Il possède un des meilleurs index lait du lot, et pourtant l’index mamelle montre beaucoup de solidité. Par ailleurs, les dimensions corporelles sont régulières. Protéger l’index TP très négatif et les fonctionnels seulement neutres. Déconseillé sur génisses.
  • Snowfall (Snowman x Mac x Shottle, Redblack). Le faible index TP sera le seul défaut important de ce taureau à la morphologie sans défaut et aux fonctionnels neutres. Déconseillé sur génisses.

 

red
Les rouges

  • Adonis RF (Alchemy x Pembroke x Goldwyn, Gen’France). Alchemy, fils de Destry x Shottle. Il n’est que facteur rouge mais peut être intéressant pour la valeur de ses fonctionnels. Peu laitier et avec une implantation arrière interne.
  • Colour P (Colt P Red x Destry x Shottle, GGI). Ses atouts sont la bonne qualité des mamelles, un index fertilité nettement positif et l’apport éventuel du gène sans cornes. A utiliser sur des animaux de bonne corpulence.
  • Fageno (Fidji x Ruacana x Ludox, GGI). Fidji, fils de Fiction sur Canvas. Un pedigree qui sort de l’ordinaire pour un résultat positif en taux et en qualité des membres.
  • Moses Red (Destry x Burns x Bw Marshall, Bovec). Taureau raceur en morphologie à utiliser pour apporter de la qualité de mamelle sur des souches rouges déficientes dans ce domaine. Attention au bassin renversé. Déconseillé sur génisses.

 

polled
Les sans cornes

  • Kinnick PP (Colt P Red x Mitey P x Shottle, Bovec). Avec lui, assurément, il naîtra un veau sans cornes. Cependant, le faible index production, le manque de ligament et l’index fertilité neutre limitent son intérêt.
  • Ohare P (O-Style x Significan x Goldwyn, Bovec). Pour ramener beaucoup de lait sur des souches porteuses du gène polled et confirmées en taux. Protéger également le format.