Retour sur l’indexation des taureaux français suite à l’indexation d’avril 2018

Publié le

Rappel changement de base

Avant toute chose, nous vous rappelons que la 1re indexation de l’année est synonyme de changement de base correspondant au progrès génétique de la population de référence. Sur les index, cela se traduit par une baisse identique pour tous les individus, et ce avant le nouveau calcul en base 2017.

Ces baisses d’index pour les postes majeurs sont les suivantes :

Isu Inel Lait TP TB STMA Repro Lgf MO
-6 -2.8 -41 -0.10 -0.13 -0.10 -0.11 -0.10 -0.20

Il est à noter que l’index laitier progresse de moins en moins chaque année, à l’inverse des taux et des index fonctionnels.

Pour les variations d’index évoqués dans les paragraphes à venir, il faut donc bien noter que les index des taureaux subissent cette érosion. Aussi, quand nous mentionnons qu’un taureau baisse de 3 points d’Isu, il est en réalité à 9 points en-dessous de son index de décembre dernier (-3 additionné au changement de base de -6). Mais ce sont bien les 3 points perdus indépendamment du changement de base qui reflètent au mieux l’évolution de ses résultats.

Jeunes taureaux français : Une affaire de famille

Louxor

Première information : Louxor (Isu 218, -5) a perdu sa 1re place, qu’il occupait depuis exactement 2 ans. La perte de quelques kg de lait et d’un dixième de point en morphologie et fonctionnels aura suffi pour qu’il laisse le leadership à 2 nouveaux arrivants à 221 points d’Isu :

  • Newstar, un de ses nombreux fils, qui a le meilleur index morphologique des jeunes taureaux français avec +4,7 !
  • Nougaro, fils de Lover, un jeune taureau d’Evolution, dont la mère n’est autre qu’une pleine sœur de Louxor.

C’est dire l’influence à venir de Louxor et de sa mère Hyacinthe11 sur le top de la génétique française. S’il y avait besoin d’une confirmation, il suffit de faire un rapide décompte des fils de Louxor en haut du palmarès : ils sont 4 dans les 8 premiers et 8 dans les 18 premiers.

Le classement est forcément chamboulé comme d’habitude par les nombreuses nouveautés. Les fils de Louxor, bien sûr, mais aussi d’autres jeunes taureaux qui ont heureusement des origines paternelles très diversifiées : Lover, Chassy, Federal, Kiron, Souki, Legendary ou MontanaIHG.

Comme Louxor, certains « anciens » montrent cependant une stabilité correcte qui leur permet de rester dans les 25 premiers taureaux français, à l’image de Multicast, Moyrath, Nesquick, Mitzuki ou Neroli. Sans oublier Luminous et Hotshot 182, ces derniers présentant l’avantage d’être déjà commercialisés.

En base fixe, les mouvements d’index s’étalent de +4 à -7 pts d’Isu. Mais, si nous nous intéressons seulement aux taureaux commercialisés qui étaient à plus de 200 pts d’Isu, les variations les plus importantes sont surtout à la baisse : -7 pour Lindy, -6 pour Lockstar, et -5 pour Louxor, Morpheus, Jadoblum et GJ Minois.

Taureaux confirmés français : Hurion Isy remplace Hammig Isy

Hammig Isy

Hammig Isy (Isu 170, -7) n’aura pas gardé sa première place très longtemps, à cause d’un index production en baisse sensible. Avec un index lait de 764 kg sur la base de 1541 filles en production, il reste un taureau raisonnablement laitier. Les échos du terrain vont d’ailleurs dans ce sens. Ses index taux, encore un peu plus négatifs, sont sûrement plus handicapants. A l’inverse, Hurion Isy (Isu 184, +9) voit augmenter ses apports importants en matière utile, et prend la tête du classement, grâce surtout à ses 72 points d’Inel, meilleur total des taureaux confirmés. Mais attention, il sera à accoupler judicieusement compte tenu de ses lacunes en mamelle et fertilité.

Toute aussi importante est la seconde place du classement désormais détenue par le nouvel arrivant Iznogoud chez Evolution avec 178 points d’Isu. Iznogoud n’est autre que le père de Louxor, et son passage au statut confirmé était particulièrement attendu. Avec 155 filles prises en compte pour la production, et 51 pour la morphologie, il se montre globalement très stable. Même son index membres est resté positif (+0,5 à +0,3) alors que son pedigree laissait craindre une mauvaise surprise.

Iznogoud n’est pas le seul nouveau dans le haut de la liste. Une mention particulière sera décernée à ilvolo chez Gènes Diffusion, un fils de Mogul qui prend la 4e place avec 174 points d’Isu, et des points forts en taux, mamelle et membres. Il est déjà annoncé dans le prochain catalogue de Gènes Diffusion, ce qui ne sera pas forcément le cas de Hashley, un fils de Cabaret qui le suit à 1 point d’Isu. La même question se pose pour le taureau Imperial chez Evolution. Ce fils de Meridian entre dans le Top 10 à 169 points d’Isu, avec des dispositions marquées en lait et en qualité sanitaire des mamelles. Mais il serait également intéressant pour son pedigree différent (GPM Gabor Wil).

Mouvements d’index notables chez les taureaux confirmés

Ces variations peuvent paraître conséquentes au premier coup d’œil, mais il ne faut pas oublier que le changement de base y est pour beaucoup. Si on soustrait celui-ci de la variation initiale, des taureaux comme Haboro, Gibsons, Firmin Pom ou Hora se révèlent remarquablement stables.

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous les quelques évolutions notables pour les taureaux confirmés qui faisaient partie des catalogues. Elles sont le plus souvent dues aux variations des index de production, ce qui est très profitable à Hurion Isy, mais néfaste à Hammig Isy, et plus encore, à Happyeuro.

Taureau Père ES Isu Variation avant changement de base mobile
(-6 pts)
Evol.NBF Postes impactés
Hurion Isy Sudan Cri Evolution 184 +9 99 à 1277 Hausse en lait et TB, baisse en index Repro qui devient négatif à -0,2
Husson Famous Man Evolution 167 +7 139 à 1052 Stable en production mais baisse en CC et TR
Go-Boy Cap Snowman Fl Gènes Diffusion 158 +4 735 à 1009 Légère hausse en production et fonctionnels
Fexter Cap Super Gènes Diffusion 154 +4 1203 à 1253 Hausse en lait
Gibsons Cypripede Gènes Diffusion 168 +3 1348 à 2398 Hausse de son index lait maintenant proche des 900 kg
Freddie352 Freddie Gènes Diffusion 149 -5 717 à 854 Légères baisses en lait et taux
Frist PJP Atwood Gènes Diffusion 142 -5 248 à 299 Légères baisses en lait et dans tous les fonctionnels
Hammig Isy Santana Sh Evolution 170 -7 393 à 1541 Index production en baisse (-210 kg en lait et -0,2 en taux)
Happyeuro Danillo Gènes Diffusion 159 -11 57 à 122 Index lait en baisse de 238 kg (maintenant proche de 0)

Quelques index de jeunes taureaux français devenus confirmés

Vous trouverez ci-dessous un échantillon de taureaux qui comptent désormais au moins 40 filles dans leurs index, et qui maintiennent un niveau d’Isu intéressant. Une rapide analyse de leurs caractéristiques montre qu’ils sont souvent améliorateurs en fonctionnels. Mais que la longueur des trayons ou leur implantation arrière sont encore trop souvent présents dans les points sensibles.

Certains de ces taureaux seront peut-être à nouveau disponibles prochainement. Pour les autres, l’information sur les points forts et les points faibles peut vous permettre d’orienter les accouplements si vous avez des filles de ces taureaux dans votre élevage.

Taureau Père ES Isu Evol.NBF Postes intéressants / Défauts à surveiller
IZNOGOUD Creol Toy Evolution 178 30 à 155 + REPRO / – IA
ILVOLO Mogul Gènes Diffusion 174 19 à 207 + TX, MR / –  AJ
PASION PIT Petrone W Gènes Diffusion 174 18 à 130 + STMA, REPRO / – TAUX, IA, AJ
HASHLEY Cabaret Gènes Diffusion 173 37 à 298 + TP, STMA / – LT, IS, AJ
MR DARWIN Headliner Gènes Diffusion 171 19 à 95 + AH, STMA, REPRO / – TB, LT, IA, CC, IB
IMPERIAL Meridian Evolution 169 2 à 40 + LAIT, STMA, NAI / – TB, EQ, IA
INSIDER Mogul Evolution 161 37 à 304 + AH, MR, STMA / – LT, LP, IS, IB, AJ
HIBERHEPIC Epic Gener Gènes Diffusion 159 25 à 102 + STMA, NAI / -TB, LT, AA, IS, AJ
HOTELOT Franz 655 Evolution 159 8 à 40 + REPRO / – EQ
HURIGNY Enziba Evolution 158 18 à 203 – TB, MA, CC
IMPORTANT Supersonic Evolution 156 11 à 335 + TB / – IB
HARO CAPJ Hill Lotta Gènes Diffusion 156 37 à 187 – LT, CC, ME
HACKER P2M Lavaman Gènes Diffusion 155 11 à 65 + REPRO, NAI / – CC, IB, TE
HITORIAN Yorick Gènes Diffusion 151 27 à 50 + TAUX, MA, NAI / – IS, MR, TE