Assemblée Générale de Holstein Finistère

Publié le

Le 14 juin dernier a eu lieu l’Assemblée Générale du syndicat Holstein Finistère. Cette année, le syndicat s’était réuni au centre du département sur la commune de HANVEC, ce qui a permis de rassembler un grand nombre d’éleveurs. Le thème de cette année était « pâturage et productivité », l’après-midi était consacré à la visite du GAEC MADEC situé sur la même commune.

Assemblée statutaire le matin

La journée a débuté par le mot d’accueil du président Patrick Cabon suivi de la présentation des activités et du bilan financier de l’an passé, respectivement présentés par Ronan Gourmelen et Jean-François Saluden.

Trois nouveaux administrateurs ont été élus : Yannick Laurent, Fabien Petton (installé à Ploumoguer) ainsi que Eric Morin (installé à Plouegat-Moisan).

En deuxième partie de matinée, Daniel Bizien, technicien PHF dans le nord du Finistère, a fait le point sur l’évolution du bilan génétique, les différents palmarès (production, fonctionnels, morphologie, ISU) ainsi que sur les meilleurs pointages réalisés en 2017 et les meilleures laitières.

Pour conclure, Daniel Bizien nous a présenté le nouveau logiciel éCow lancé par Prim Holstein France visant à mettre en avant les vaches les plus rentables.

En fin de matinée, Florent Cotten, consultant chez « Pâturesens » a abordé le thème : « productivité et pâturage ».

La recherche de productivité n’est pas antagoniste du pâturage ni synonyme de destruction de l’environnement. Bien au contraire, en respectant les espèces et l’agronomie des sols, il est possible d’allier productivité / rentabilité / qualité de vie.

Florent Cotten insiste sur le levier principal pour baisser le coût de production qui reste la part d’herbe pâturée. L’approche de Pâturesens consiste à concentrer les animaux sur des surfaces réduites (paddocks de 24h). Cette formule permet de lisser la production laitière, maintenir une quantité de lait et surtout éviter le stress des animaux.

Après-midi au Gaec Madec

A midi, tout le monde s’est réuni à la ferme autour d’un repas convivial et coutumier : crêpes et cidre breton offerts par les partenaires du GAEC.

Le GAEC en quelques chiffres :

  • 3.5 UTH (Gaec familial) ;
  • 1 400 000 L ;
  • 160 vaches ;
  • 220 ha

Au vu de la centaine de visiteurs présents, plusieurs ateliers étaient proposés :

Bâtiment et salle de traite présentés par Ludovic et Hubert Madec

Suite à l’installation d’Hubert en 2015, le GAEC a fait évoluer ses infrastructures en construisant une étable neuve de 2 400m². Aujourd’hui ils produisent 1 400 000 L de lait avec 160 vaches.

Les animaux sont conduits en deux lots sur logettes creuses : depuis peu, les éleveurs ont changé le contenu des logettes pour un sable calcaire appelé « dolomie ». Ce sable constitue un très bon amendement et agit très favorablement sur la santé des mamelles.

La salle de traite 2 x 20 est équipée en simple équipement et d’une fosse de traite étroite qui favorise le mouvement du bras d’un quai à l’autre. A la sortie de traite, les animaux sont répartis en lots grâce à une porte de tri.

Pour finir, le GAEC a opté pour un système chasse d’eau pour le nettoyage des couloirs. Tout a été fait pour limiter l’astreinte journalière et augmenter la production.

Pâturesens par Florent Cotten

Florent COTTEN a mis en pratique les explications de l’intervention du matin et a insisté à nouveau sur l’intérêt de maintenir les plantes en phase de croissance. Il a donné quelques repères pour réaliser un bon pâturage :

  • 3 000 kg de MS/ha à l’entrée des animaux ; plus de 3000 kg de MS = perte de quantité et de qualité
  • 1500kg de MS/ha à la sortie des animaux ; moins de 1500 kg de MS = surpâturage

Il a également parlé de la notion de “topping” et comment gérer les refus, surtout à cette saison.

Présentation des animaux de l’élevage par Daniel Bizien et Benoit Le Taillandier

Ces dernières années, l’élevage Madec a fait parler de lui grâce à la qualité de ses animaux sur les concours mais également au niveau des index.


Benoit Le Taillandier, technicien et responsable création chez Evolution, a présenté la famille GOLDRIVER PARADISE (issue de l’élevage Ropars). Plusieurs vaches ont été décrites :

  • Jitagepara TB86 (Defender x Gold Chip)

    FarahPara TB89 (Vaucluse x Buckeye), Arrière-petite-fille de Paradise

  • Lafarapara TB87 (Millennium x Vaucluse), 2e de section au SPACE 2017
  • Hibrapara TB 86 (Goldchip x Vaucluse). Elle a été collectée 5 fois par Evolution et est la mère du taureau Evolution le plus utilisé en 2016 : Jepsilon (Lancome x Gold Chip x Vaucluse) ainsi que du jeune fils de Louxor : Napara (212 pts d’ISU).
  • Jympara B+83 (pleine sœur de Jepsilon)
  • Jitagepara TB86 (Defender x Gold Chip)
  • Makizpara b+84 (Doorsopen x Gold Chip)

 

Daniel Bizien a quant à lui parlé des vaches qui brillent grâce à leurs performances dans cet élevage notamment la Restell Carolaero qui cumule aujourd’hui près de 94 000 kg de lait avec 24,1kg de lait/jour de vie.

Vous entendrez également parler de l’élevage Madec cet été lors de la vente LA BRASSERIE HOLSTEIN organisé à Plomelin le 17 août prochain dont le GAEC est membre.

Pour terminer cette journée qui aura allié technique et pratique, un café était offert.

Un grand merci à tous les intervenants pour la qualité des informations transmises ainsi qu’à Anne-Marie, Ludovic et Hubert Madec pour nous avoir accueilli sur leur exploitation.

Les techniciens PHF du Finistère

Daniel Bizien Tanguy Cueff Camille Plainfossé
BIZIEN CUEFF