Actualités

Les résultats du Contrôle Laitier 2016

Comme chaque année, le Contrôle Laitier publie ses résultats officiels. C’est une bonne occasion de revenir sur les performances des éleveurs de Prim’Holstein pour l’année 2016.

resultats-controle-laitier-2016

La production se maintient et le lait est plus sain

Depuis 5 ans maintenant, le niveau de production se maintient autour de 9 300 kg de lait par lactation, soit plus de 2 000 kg de lait au-dessus des moyennes des autres grandes races laitières. On peut constater également que cette quantité de lait est associée à de hauts niveaux de matières utiles. En effet, la moyenne de 663 kg de matières utiles par lactation pour la Prim’Holstein lui permet de dominer largement les autres races.

A noter que cette stabilité de production s’accompagne d’une stabilité des taux, avec un TP moyen de 31,8 g/kg, et un TB qui augmente légèrement pour atteindre 39,3 g/kg.

lait                         legende-3-races

M-proteique                    M-grasse

 

Depuis 2014, une très nette amélioration des cellules se retrouve dans les statistiques. On note également une hausse de la part de la population n’ayant aucun contrôle supérieur à 300 000 cellules, atteignant 46,4% en 2016. Dans le même temps, on observe une baisse de la part des animaux dépassant les 800 000 cellules sur au moins 2 contrôles, passant de 16,9 % en 2014 à 14% en 2016.

Une belle preuve que la sélection sur la santé de la mamelle se retrouve dans les résultats, et dans les tanks !

evol-numerations-cellulaires

 

2016, une année délicate

Cette année 2016 a demandé aux éleveurs de s’adapter à un marché houleux. Ces adaptations de la production se répercutent sur les résultats, et on observe une baisse des effectifs au Contrôle Laitier pour les 3 principales races laitières.

Cette diminution des effectifs s’est effectuée principalement chez les multipares, laissant la place aux jeunes générations. Cette modification de la pyramide des âges a des répercussions sur le rang de lactation moyen, baissant légèrement à 2,3 en 2016.

PH-primipares-multiparesjpg

MO-primipares-multiparesjpgNO-primipares-multiparesjpg

L’autre impact majeur se décèle au niveau de la durée de lactation, qui raccourcit de 5 jours par rapport à 2015. Toutefois, cette diminution est principalement due à un allongement de la durée de tarissement, puisque l’IVV n’a perdu qu’un seul jour entre 2015 et 2016.

Si la fertilité se maintient, comme le montre l’IVV, nous pouvons noter que la productivité des animaux augmente, puisque les quantités produites restent constantes, avec des durées plus courtes. Ainsi, la quantité de lait produit par jour de production est de 26,2 kg en moyenne pour la Prim’Holstein, soit une augmentation de 1,2% par rapport à 2015.

Les adhérents PHF, toujours leaders des performances en Prim’Holstein

Les adhérents de Prim’Holstein France représentent un quart des résultats du Contrôle Laitier, avec des cheptels de 70 vaches en moyenne.

lait-brut-par-jour-productifAu niveau de la production, ils conservent une bonne longueur d’avance, avec une production supplémentaire de 2 kg de lait par jour productif (soit 655 kg en plus par lactation), et 42 kg de matières utiles en plus par lactation et par vache.

Les adhérents sont toujours les leaders en ce qui concerne la production.

 

 

age-velageMais leur technicité ne se limite pas qu’à ce dernier point, puisqu’ils excellent dans l’élevage des génisses, avec un âge au vêlage moyen de 28 mois. Des génisses plus précoces, signe de rentabilité, à la fois avec la diminution de leur temps improductif, et également par l’augmentation de leurs performances une fois adultes.

Des économies qui ne sont possibles que grâce à un pilotage très précis de la croissance des génisses.

Retrouvez ci-dessous les principaux résultats des adhérents à Prim’Holstein France, en comparaison des éleveurs non adhérents.

resultats-Adh-nonAdh

l'expertise au profit de votre levage