Actualités

Indexation 17/25 chez les jeunes taureaux français : Louxor en ligne de mire

Louxor (Isu 230, +1) est toujours le leader des palmarès nationaux et internationaux suivant l’Isu. Mais la concurrence n’a jamais été aussi proche puisque Multicast, un fils de Doorsopen, n’est qu’à 2 points derrière lui, avec un profil très similaire (lait, taux, morphologie et fonctionnels haut de gamme).

Ils sont maintenant 4 taureaux à plus de 220 points d’Isu, ce qui n’était jamais arrivé.

Ne nous leurrons pas, malgré ses qualités indéniables, les jours de Louxor en tête du classement sont comptés. Il est déjà remarquable qu’il en soit à sa 5e indexation en tête des palmarès. Mais il ne pourra sans doute pas résister encore très longtemps aux fortes individualités des nouvelles générations. Ce n’est que la logique du raccourcissement des intervalles de générations induit par la génomique.

Le renouvellement du haut de liste est toujours aussi important. Ils sont par exemple 8 nouveaux sur les 18 premiers, soit près de la moitié. En outre, leurs pères sont le plus souvent de nouveaux pères à taureaux à ce niveau élevé, tels que Doorsopen, Koning, Hotshot, Anamur, Superstar ou Popeye. D’ailleurs, sur les 25 premiers taureaux du palmarès, seuls Doorsopen, Beatstick et Jepsilon (père du numéro 3, c’est à signaler) apparaissent 2 fois dans la liste des pères.

Concernant les variations d’index, les hausses les plus importantes ne dépassent pas les 4 points d’Isu, comme pour Looney ou Livebox. C’est le cas de James Bond (Isu 206, +4), ce qui ne fait qu’aviver les regrets concernant son défaut si pénalisant en implantation et longueur des trayons arrière.

Les baisses d’index peuvent être plus conséquentes. Ainsi, Luxembourg perd 8 points, Jim 7 et Salvatore 6. Luxembourg n’est d’ailleurs pas le seul fils de ABS Silver à rétrograder un peu au classement puisque Malcolm et Capjmarvin perdent 5 points d’Isu. Et ce n’est pas un hasard… Un calcul rapide sur un fichier étendu de taureaux français et étrangers indique que ABS Silver est le père à taureaux dont les fils voient leur Isu diminuer le plus (en moyenne -3,9 points d’Isu contre -1,8 pour le père à taureaux le plus proche).

Pour terminer, notons que Jeiraki a changé de statut concernant la facilité de naissance. En passant de 90 à 88, il est maintenant à considérer comme déconseillé sur génisses. Si vous avez des gestations en cours sur génisses, il est préférable de surveiller d’un peu plus près les vêlages.

l'expertise au profit de votre levage