Actualités

Index 17/60 : Nouveautés intéressantes chez les taureaux confirmés à l’étranger

Les premiers fils de Mogul et de McCutchen étaient attendus en nombre. Hélas, nous ne pourrons en commenter que quelques-uns car la plupart d’entre eux ont un index Interbull seulement en production. Suite à un nombre insuffisant de filles pointées, il leur manque un index morphologique officiel, et donc l’index de synthèse global. Ces taureaux très attendus comme ABS Silver, Commander, Kingpin, Monterey et d’autres encore, seront donc certainement commentés en août prochain.

Il reste, évidemment, quelques individualités intéressantes que nous passons en revue ci-dessous, plus spécialement les taureaux dont l’index Isu est supérieur à 165 points.

Rappel : vous trouverez quelques généralités sur le profil de chaque taureau mais, si vous voulez davantage de précisions sur leurs index et leur pedigree, pensez à cliquer sur le nom des taureaux pour faire apparaître leur fiche détaillée.

Fille de Payton Mat

Fille de Payton Mat

Parmi les fils de Mogul disposant d’index complets, il y a surtout Payton Mat (Isu 202, GPM Man-o-man, Bovec). Il s’agit du nouveau leader du classement des taureaux étrangers indexés sur descendance, ex-aequo avec Rookie, le meilleur fils de Bookem. Payton Mat a tout pour plaire : des taux avec un index lait suffisant à 807 kg, une excellente qualité de mamelle (MA +2,8), des membres solides, des fonctionnels positifs, notamment la Repro à +2,3. Nous noterons aussi des naissances faciles et un tempérament très calme (TE +1,6). Les seuls postes qui demanderont une attention particulière sont une tendance à resserrer les trayons arrière (IA +1,0), et des largeurs et profondeurs de corps seulement dans la moyenne.

fille de Presid

fille de Presid Llm

Les fils de Numero Uno sont souvent peu laitiers, comme leur père. Mais quand l’index lait est là, le résultat peut être très intéressant, à l’image de Presid Llm (Isu 194, GPM Million, Semex) qui prend la sixième place du classement. L’index lait à 1256 kg et l’index Repro record à +2,9 sont ses points forts, sans oublier un attrayant rapport vitesse de traite/STMA (+0,9/1,3). L’excellent support des mamelles de ses filles (PS +2,7) garantit leur solidité, mais est aussi responsable de l’implantation des trayons arrière beaucoup trop interne (IA +2,0). Enfin, Presid Llm devra, dans la mesure du possible, être accouplé à des vaches suffisamment puissantes (LP -0,5).

Unix (Isu 166, Numero Uno x Domain, Semex) est un autre fils laitier de Numero Uno. Son index lait a d’ailleurs très fortement progressé à l’arrivée de ses premières filles, et il faut peut-être patienter pour obtenir une valeur stabilisée. Comme chez son père ou son demi-frère précédemment cité, les mamelles seront soutenues par un ligament très puissant (PS +2,0) qui fera tendre vers l’intérieur trayons avant et arrière (EA +1,9 et IA +1,2). Si l’index fertilité canadien est positif, la STMA sera à protéger dans les accouplements (STMA +0,1).

Les nouveaux fils de Epic Gener se font remarquer. Ainsi, Coman (Isu 200, GPM Observer S, Bovec) est troisième au classement derrière Payton Mat et Rookie. C’est une bonne nouvelle pour les éleveurs qui l’ont utilisé en tant que jeune taureau, mais il ne figure plus au catalogue. Par contre, Epitom (Isu 187, GPM Bogart Mac, JLD Genetics) est bien disponible et se démarque par des fonctionnels de haute volée (STMA +2,3 et Repro +1,5), et une tendance à transmettre de fortes dimensions corporelles (CC +2,3) et une locomotion aisée (ME +1,6). Signalons que le poste mamelle devra être protégé au niveau des attaches et du support, bien que les trayons arrière très écartés (IA -1,7) puissent être utiles pour certains accouplements bien ciblés.

fille de Living Sum

fille de Living Sum

Presque au même niveau d’Isu, Living Sum (Isu 182, Epic Gener x Man-o-man, Semex) est plus laitier (lait 1085 kg), autant améliorateur en format (CC +2,3), et plus performant en mamelle (MA +2,6 avec de superbes attaches et une implantation arrière idéale à -0,4) que Epitom. Ses filles se trairont très vite (VT +2,1), mais cela n’empêche pas la santé mamelle d’être positive à +0,7. Veillez à protéger les accouplements en membres et Repro, la fertilité canadienne étant seulement neutre.

Pour information, le lien entre force du ligament et implantation serrée des trayons arrière n’est pas systématique. La preuve avec Manoa (Isu 165, Epic Gener x Man-o-man, Semex) et son rapport PS/IA de +2,0/-0,5 ! Ajoutez à cela des trayons plus longs que la moyenne, et vous obtenez des mamelles faites pour un confort de traite optimal. Cette caractéristique, alliée à des membres solides, une vitesse de traite et un index santé mamelle positifs, en feraient presque le taureau idéal pour la traite robotisée. Mais seulement presque, car son index lait négatif à -129 kg en rebutera certainement plus d’un. Signalons quand même que les taux sont bien présents (TP +1,8 et TB +5,0). Enfin, la fertilité canadienne est légèrement positive.

Emerald

Emerald MR

Tous deux vendus par Gen’France, les 2 fils de Mogul que sont Emerald Mr (Isu 182, GPM Elite) et Troy River (Isu 181, GPM Freddie) présentent les qualités marquées de leur père dans les postes mamelle et membres (attention cependant aux trayons très courts à -1,6 chez Emerald Mr). Ils ont aussi la même lacune en manque de dimensions corporelles, surtout Troy River à -0,9 en CC. Un autre de leurs points communs est la facilité de naissance qui permet de les utiliser sur génisses (NAI 92).

Emerald Mr bénéficie de très bons rapports lait/TB (817 kg/+5,4) et vitesse de traite/STMA (+1,5/+0,9). Troy River est moins laitier (lait 401 kg) mais très performant en Repro à +2,2. Son index synthèse membres est élevé (ME +2,1), mais le détail montre un défaut dans les jarrets beaucoup trop droits (AJ -2,8).

Capital Gain

Capital Ga

Juste derrière eux, Capital Ga (Isu 180, McCutchen x Observer S, Semex) dépasse d’un point Kingboy et devient le meilleur des fils de McCutchen indexés sur descendance. C’est un taureau laitier (lait 1231 kg) au détriment du TP à -1,5. Ses filles, de grande taille (HS +2,6) auront des mamelles sans volume (PJ +2,4) et aux quartiers arrière hauts (EQ +1,7). Ceci, combiné aux trayons à tendance courte (LT -1,3) n’en fera sans doute pas un favori des robots de traite. La mauvaise inclinaison de bassin (iB -1,7) est héritée de son père, mais la santé mamelle bien supérieure (STMA +1,7) est nettement un de ses points forts. Nous serons plus prudents sur l’aspect fertilité, car ses index au Canada et aux USA sont bien inférieurs à son index Repro français de +1,8.

Autre fils de McCutchen, Kian (Isu 166, GPM Explode, Bovec) a sensiblement le même profil que Capital Ga et générera des filles laitières aux taux négatifs, très dimensionnées et sans volume de mamelle. Les seules dissemblances sont un bassin moins renversé (iB -0,4) et un niveau sanitaire des mamelles moins performant (STMA +0,4)

Remontons de quelques points d’Isu et arrêtons-nous sur Megasire (Isu 175, Supersire x Man-o-man, Bovec), le premier d’une future série de fils de Supersire. Contrairement à son père, Megasire est un taureau peu laitier (lait 151 kg) mais il améliorera fortement les taux (TP +2,4 et TB +6,8) et la santé mamelle à +1,6. Son linéaire morphologique sans défaut marqué et son index facilité de naissance à 93 le rendront souple d’utilisation sur des souches laitières.

Bumblebee

Bumblebee

A 168 points d’Isu, Bumblebee (Bookem x Bronco, Gen’France) est indexé aussi haut en MG que Emerald Mr, soit 83 kg de MG (lait +1048 kg et TB +4,3). Les mamelles bien attachées et les membres bien alignés sont les autres qualités principales qu’il transmettra à sa descendance. Il est dommage que les bassins soient si renversés (iB -1,6) et que l’index TP soit négatif à -0,7. Notons aussi qu’il est déconseillé sur génisses.

l'expertise au profit de votre levage