Actualités

Enquête ISU : diversité des systèmes français et tendances marquées

Vous avez été nombreux (659) à répondre à l’enquête sur la rénovation de l’ISU. La première caractéristique qui nous saute aux yeux est la diversité des réponses et, dans la plupart des cas, il n’y a pas de tendance qui se dégage fortement.

Cela confirme la particularité de la France par rapport à nos voisins européens : il n’y a pas un « modèle laitier Français », comme nous pouvons l’observer en Italie, aux Pays-Bas… Dans ces pays, 3 ou 4 visites de fermes vous permettent de comprendre leur modèle.

En France, la diversité de la géographie et de la culture à laquelle vous ajoutez la sensibilité personnelle de chaque éleveur induit des solutions et des options bien différentes pour obtenir en fin de course un revenu identique. Il est donc logique que nous retrouvions une diversité de réponses dans notre sondage, car les leviers d’actions dans les différents modèles laitiers Français ne sont pas les mêmes.

Loin d’être une entrave, cela est sans doute une richesse. Et s’il y a un facteur que vous partagez en grande partie, c’est le caractère familial de votre structure, alors que dans beaucoup d’autres pays l’élevage laitier est entré dans l’ère industrielle.

Les résultats de ce sondage et vos commentaires alimenteront les discussions dans les prochains mois pour une future rénovation de l’ISU.

Dans ce contexte, qu’en est-il de vos réponses à notre sondage ?

Production 

Vous souhaitez plutôt un maintien du niveau de quantité de lait, mais sans ambiguïté vous soutenez une progression des taux (TB et TP).

Mamelle 

Les 4 postes que vous mettez en avant sont (dans l’ordre) : l’Implantation Arrière, l’Attache Arrière, le Plancher Jarret et la Longueur des Trayons. Robots ou pas, le branchement de la mamelle vous préoccupe de plus en plus.

Membres

Vous êtes à la recherche d’une bonne locomotion et d’un bon talon. On le retrouve dans certains commentaires où vous insistez sur les pieds et les boiteries.

Capacité Corporelle/Taille

La largeur (poitrine et ischions) est plébiscitée au détriment de la taille qui n’intéresse plus grand monde (seul 5,9% la juge importante). Dans la question volontairement provocante sur la « pénalisation » de la taille, 40% d’entre vous ose proposer un poids négatif sur ce poste. L’inclinaison du bassin est un poste que vous ressortez également.

Fonctionnels

La fertilité vache est ce qui vous préoccupe le plus dans la reproduction et vous demandez à renforcer le poids des mammites par rapport aux cellules.

Consanguinité

Pas d’avis tranché sur ce sujet, où vous êtes partagés (52%/48%) sur le fait de pondérer l’ISU avec l’originalité d’un taureau.

Facilité de vêlage

Les 2/3 d’entre vous estiment que ce poste mérite d’être intégré dans l’ISU.

 

Résumé des commentaires

Pour terminer cette enquête, vous pouviez laisser une impression, défendre une vision et ajouter un commentaire qui vous paraissait important. Quelques idées redondantes ou nouvelles relevées dans vos commentaires :

  • Augmenter la longévité des vaches : diminuer les causes de réforme (membres, mamelle, Repro…), parfois même à l’encontre de la production ;
  • Ne pas oublier le lait ;
  • Rechercher des lactations plus plates qui progressent ensuite au fil des lactations. Un profil de lactation plus facile à gérer ;
  • Problème du Plancher mamelle haut et du système robot ;
  • Attachés et soucieux de la variabilité génétique ;
  • Ramener les matières dans le profil production ;
  • Plafonner l’impact de certains index, lorsqu’ils sont très extrêmes, par ex : une note de STMA à +4 pourrait être limitée à +2 dans son impact sur l’ISU ;
  • Pointer de nouveaux postes (diamètre des trayons, trochanter, etc.) ;
  • Réadapter la vache concours au profil de vaches recherchées au quotidien ;
  • Importance de certains gènes : sans cornes, caséines ;
  • Augmenter le poids des pieds et membres dans l’Isu. Gérer la santé des pieds pour limiter les boiteries.
l'expertise au profit de votre levage