Actualités

Compte-rendu de l’Assemblée Générale de la fédération Rhône-Alpes

La fédération des éleveurs du Rhône-Alpes a tenu son Assemblée Générale le jeudi 23 mars 2017 dans le département de la Haute-Loire sur la commune de Couteuges.
60 personnes avaient fait le déplacement, originaires de presque tous les départements de la fédération : 01, 38, 42, 43, 69, 71 et 74. Pour info, les hauts-savoyards avaient 4 heures de route…

Assemblée statuaire le matin en salle

La matinée s’est déroulée en salle sur la commune de Couteuges. Guy Fournier du Gaec d’Amblard a présenté sa commune. Guillaume JULIEN, président du syndicat départemental 43, a quant à lui fait une présentation de la Haute-Loire avec ses spécificités.

DSC_0203

La réunion a continué par une rétrospective de l’année 2016/2017 par Jérémie Peillon, qui anime cette fédération :

  • A l’Open Génisses, 293 génisses étaient présentes, dont 93 de la région ;
  • Confrontation européenne à Colmar, où 2 vaches de la région ont été présélectionnées :
    • une titulaire (Chanterelles Dalida Fm, une Advent Red par September, qui appartient au Gaec des Chanterelles de la Haute-Savoie et Thierry Gauthier) ;
    • une suppléante (Chanterelles India Fm, une Attitude par Advent Red, du Gaec des Chanterelles également et Thierry Gauthier).

Chanterelles Dalida Fm est arrivée 6ème de sa classe Red Holstein Sénior.
Félicitations à cet élevage, pour avoir ces animaux de grandes qualités, qui se sont hissés à ce niveau de compétition. De nombreuses personnes de la région avaient fait le déplacement.

  • Sommet de l’Elevage à Cournon avec 37 vaches présentes ;
  • Concours Général Agricole à Paris 2017 avec 9 vaches présentes (contre 12 vaches en 2016).

Les manifestations 2017 à venir :

  • Le concours National Prim’Holstein se tiendra à Saint-Etienne les 7, 8 et 9 juin, 300 animaux y sont attendus ;
  • Sommet de l’Elevage à Cournon les 4, 5 et 6 octobre ;
  • Show Open Génisses les 28 et 29 octobre et qui se déroulera cette année à Dole dans le Jura (39).

Ensuite Jacques Vernet, technicien à Prim’Holstein France, a présenté les résultats techniques de la région.
diapo1_presentation_resultats-phf

Puis, Grégory Chabriat de XR REPRO, est intervenu pour parler de l’XTREMIA, qui permet, après une échographie, de pratiquer une « IA profonde ».

Pour terminer la matinée, Denis Biéri, directeur de Prim’Hostein France, a ouvert le débat sur : « la vache Prim’Holstein pour 2025 ».

DSC_0210

L’objectif de cette intervention était d’avoir un échange avec les éleveurs présents sur la définition de ce que devrait être la vache de demain.
Denis Biéri a préféré engager une discussion avec la salle sur les 3 thèmes suivants :

  1. La production : plus ou moins de lait, plus ou moins de taux ?
  2. La morphologie : Réflexion sur les qualités d’une bonne mamelle (poids de l’implantation et de la longueur des trayons), discussion sur le format et en particulier la taille des vaches, importance de la qualité des membres et des pieds.
  3. Les fonctionnels : Faut-il maintenir la pression mise sur la Reproduction et la Santé de la mamelle ?

Pour étayer la discussion, les évolutions des postes discutés ont été exposées et cela a permis de confronter la théorie (courbe d’évolution, projection sur les prochaines années) à la pratique (réalité du terrain remontée par les éleveurs).

Les éleveurs ont exprimé les avis suivants :

  • Etre attentif à la quantité de lait, car certaines génisses « plafonnent en production ». Les taux ont plus d’intérêt que par le passé, en particulier la MG ;
  • Les éleveurs ne recherchent pas forcément une « grande vache » mais certains restent attachés à un minimum de développement nécessaires, disent-ils, à une forte production ;
  • Une attention doit être portée au bassin, dont l’inclinaison a tendance à se dégrader ;
  • Les membres et pieds sont des postes essentiels dans les bâtiments aujourd’hui ;
  • Enfin, si beaucoup commencent à sentir une amélioration de la reproduction et du niveau cellulaire, ils insistent sur la nécessité de maintenir la pression sur ces points pour enclencher une évolution forte et durable de ces critères dans notre race.

Visite du Gaec Elevage Cornayre l’après-midi

L’après-midi, nous nous sommes rendus sur l’exploitation du Gaec Elevage Cornayre chez M. et Mme Cornayre.

Cet élevage compte 45 vaches laitières pour un quota de 437 000 litres de lait. L’élevage a fait le choix de la ration complète toute l’année. Quelques caractéristiques de cette exploitation :

  • ventes d’embryons et de vaches en production ;
  • élevage de génisses pour un tiers ;
  • accouplements femelles pour le schéma de sélection ;
  • utilisation de semences sexées et croisement industriel (20 IA /an) ;

Le bilan génétique PHF 2016 présente une note globale de pointage de 83,6 points pour un index morphologie adulte de 1,26 et génisses sur ascendance de 1,76 ; le niveau d’ISU étant de 131 points.

Le Gaec Elevage Cornayre nous a présenté ses animaux de référence en pointage et ISU, avec la présence de vaches et de génisses du Gaec d’Amblard.

DSC_0215

Cette présentation a été possible grâce à l’implication de nombreux jeunes qui ont permis de nous présenter au licol des animaux de qualité.

Merci à toutes les personnes qui se sont impliquées pour le bon déroulement de cette journée et à la qualité des animaux qui nous ont été présentés.

 VERNET Jacques Vernet,
Technicien représentant PHF
l'expertise au profit de votre levage