Actualités

La Vache de l’Année 2016 est…Almacombe !

Depuis vendredi, vous pouviez départager les 6 finalistes du concours de la Vache de l’Année 2016, main dans la main avec le jury de spécialistes. De la 2ème à la 9ème lactation, Rouges et Noires confondues,  vous avez su trouver la plus remarquable de ces fabuleuses Prim’Holstein !

Almacombe remporte le sacre jaune !

Après une place de réserve de l’édition 2015, Almacombe s’empare cette année du tant convoité sacre jaune. Son succès, elle le doit à ses très nombreuses qualités. Tout d’abord, elle est une grande laitière avec 101 975kg de lait produits en 9 lactations, soit 25,9 kg par jour de vie. Mais la quantité ne limite pas la qualité, puisqu’elle présente un TB moyen de 43,7 g/kg et un TP de 33,5 g/kg, avec seulement 61 000 cellules de moyenne !

A ses qualités de laitières s’ajoutent des qualités de reproductrice, puisque son intervalle vêlage-vêlage, ajusté à 2ans, est de seulement 357 jours. C’est donc avec une grande régularité qu’Almacombe a produit 6 filles qui participeront à l’avenir de l’élevage.

A ces qualités s’ajoute une morphologie impressionnante, puisqu’Almacombe est pointée Excellente 93 points, et ceci en partie grâce à ses membres et à sa solidité laitière tous deux notés 96 points.

Toutes nos félicitations à M. Girard Jean-Bernard (25) pour son classement lors de cette 5ème édition de la Vache de l’Année. Merci également à notre partenaire PLM magazine qui récompense ce prix.

Une productrice en or

A la deuxième place, nous retrouvons Canne, du GAEC du Grenouillet (28), qui talonne Almacombe comme l’an passé. Cette excellente productrice est la championne de cette finale pour la production ramenée par jour de vie, autant au niveau du lait (28,3kg/JDV) que de la matière protéique (0.90kg/JDV). Comme le dis si bien son éleveur : « Elle est très productive et très performante. C’est vraiment une très grande laitière». Pour résumé, c’est une vache en or qui remporte l’argent !

Une véritable crème

38 Charmaine, la troisième de ce classement, n’est pas en reste. Son principal atout réside dans la richesse de son lait puisqu’elle dépasse toutes ses concurrentes avec un TP de 34,9 g/kg et un TB de 43,3 g/kg. Une mamelle très saine en plus de ses qualités de fromagère, qu’elle a héritée d’une bonne lignée, comme nous le signalait son propriétaire. Une famille faite pour durer au GAEC de l’Echelotte (55).

Les autres étoiles de la finale

Elles n’ont pas eu de place sur le podium, mais nous ont fait rêver durant cette finale et c’est bien là l’essentiel. Délice 2C du Gaec des 2 Collines (14) et Gepsicombe de M. Girard Jean-Bernard (25) se partagent la 4ème place. Si Délice 2C a su impressionner avec son niveau de production et le peu de cellules qui l’accompagne, Gepsicombe, seule rouge de cette finale, a suivi les traces de sa mère en affichant une belle morphologie et une très bonne fertilité.

Dernière de cette finale, mais non des moindres, Gedina du GAEC de la Fromière (55) une jeune vache prometteuse aux taux impressionnants !

Retrouvez le Palmarès complet

Encore une fois félicitations à tous les éleveurs et rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles découvertes renversantes.

 

l'expertise au profit de votre levage