Actualités

Meilleurs Elevages 2015 : un travail de générations à l’EARL LEBOULANGER (22)

Vous avez déjà découvert deux des trois meilleurs élevages en Isu. Après l’EARL Parisse (03) et l’élevage de M. MAURICE Raymond (50), c’est au tour d’un autre élevage qui, année après année, a gravi les échelons du palmarès Isu. L’EARL Leboulanger voit l’ensemble de son travail récompensé par une 1ère place en Isu avec 143 points pour un effectif de 56 vaches.

EARL LEBOULANGER – CORSEUL (22)
56 VL Prim’holstein
450 000 L de quota
40 ha de SAU
1 UTH
Historique dans les palmarès meilleurs élevages :
– Au top 50 Isu dès 2008
– Au top 20 Isu dès 2011
– 8ème du palmarès Isu en 2014

 Produire du lait de qualité en s’appuyant sur la meilleure  génétique au monde

carte-earl-leboulanger

Un système polyélevage

L’EARL Leboulanger, est implanté proche du littoral costarmoricain, à l’est du département. L’élevage est caractéristique de nombreuses exploitations bretonnes, il dispose d’un atelier laitier et d’un atelier porcin. Avec peu de SAU, les bâtiments ont été adaptés et c’est logiquement qu’il y a plus de 30 ans, la stabulation a été construite sur caillebotis, équipée de logettes et d’une salle de traite 2×4 épis. Pour ne pas avoir à acheter de paille, les génisses aussi sont élevées en logettes sur caillebotis.

Côté alimentation, les vaches pâturent environ 6 mois de l’année et la ration est complétée à l’auge avec de l’ensilage de maïs, des céréales moulues et des concentrés. Actuellement, les concentrés se distribuent à l’auge, mais d’ici peu l’élevage sera équipé d’un DAC (Distributeur Automatique de Concentrés) qui permettra de distribuer à chaque vache les aliments concentrés, mais aussi du propylène et des minéraux.

 Jean-Pierre Leboulanger au premier plan avec  Fernand, son père.

Jean-Pierre Leboulanger au premier plan avec Fernand, son père.

Un troupeau construit avec le temps

Le troupeau actuel de l’EARL Leboulanger est issu entre autre de trois génisses de race Hollandaise. Elles ont été importées directement des Pays-Bas dans les années 70, par le père de Jean-Pierre LEBOULANGER. Ces femelles produisaient beaucoup plus que le reste du troupeau, alors composé de vaches de race Normande. Admiratif de la production de cette race, le père importa d’autres génisses et petit à petit « l’holsteinisation » du troupeau s’est effectuée.

Aujourd’hui le cheptel possède un bon niveau génétique avec un index lait moyen supérieur à 500 et une augmentation continue des index TP, MO, MA, STMA et Repro. Côté pointage, un quart des animaux de l’EARL Leboulanger est classé TB, dont 3 ont une note globale de 87 points : Devine (Shottle x Jocko Besne), Eclatante (O-Man Just x Bolton) et Faurure (Shottle x Jesther).

La génétique a toujours été au service du système d’élevage et l’éleveur estime que pour s’adapter à leur bâtiment, les vaches doivent avoir des jarrets plutôt droits et de l’épaisseur de talon ; d’où la sélection sur les membres déjà effectuée depuis 30 ans. Comme l’observe M. LEBOULANGER, « il est extrêmement néfaste pour une vache en système logettes sur caillebotis d’avoir des jarrets coudés ».

Afin de mettre en avant sa génétique, l’élevage a participé par le passé à de nombreux concours locaux, départementaux et régionaux. Cependant, ayant repris seul l’exploitation de ses parents, il est vite devenu difficile pour Jean-Pierre LEBOULANGER de préparer et sortir ses animaux sur les concours.

Une génétique reconnue localement

Avec un Isu moyen du troupeau à 143 points, la génétique de l’élevage est diffusée le plus souvent localement par la voie femelle. L’intégration d’un mâle en centre d’insémination serait une reconnaissance de plus pour le travail accompli depuis toutes ces années. Les acheteurs des femelles sont toujours satisfaits et constatent qu’elles s’adaptent aisément à leur nouvel environnement. De plus, le potentiel génétique de ses animaux permet d’avoir de solides bases pour construire un troupeau.

Les objectifs de sélection de l’élevage sont courants : corriger au maximum les défauts des femelles, tout en gardant un Isu élevé. C’est dans ce cadre que quatre taureaux ont laissé leur empreinte génétique dans le troupeau. Shottle et Man-O-Man ont tous les deux été utilisés lors de transplantations embryonnaires. Le taureau anglais Shottle a apporté de la taille avec de la finesse de corps et du type, alors que Man-O-Man était intéressant pour sa morphologie fonctionnelle et complète. Mascol a aussi marqué le troupeau, bien que transmettant moins de taille et de finesse de corps que son demi-frère (Shottle), mais beaucoup plus de taux. Enfin, Bolton était surtout utilisé dans l’élevage pour sa capacité à engendrer des filles aux mamelles solides.

Demain doit être mieux qu’aujourd’hui

Suite au départ en retraite des parents, c’est le fils qui a repris l’exploitation. Pour le père, il était coutume de dire que « l’on peut toujours faire mieux demain avec ce que l’on a aujourd’hui ». Demain, les éleveurs devront s’adapter au marché, mais il sera nécessaire de prendre en compte le coût de production du lait pour la pérennité des exploitations.

L’EARL Leboulanger va continuer de sélectionner comme il l’a toujours fait jusqu’à présent : améliorer son troupeau grâce à une sélection sur l’Isu et prendre conseil sur les choix de taureaux et des accouplements auprès de son technicien PHF. Il portera un intérêt plus important sur des critères comme le TP et le TB, afin d’avoir un lait de meilleure qualité et donc une meilleure valorisation. L’éleveur fait aussi très attention à l’index STMA et à l’index cellules, car les problèmes sanitaires ont un impact non négligeable sur les résultats. Aussi, bien qu’un taureau soit très élevé en Isu, si son index cellules est inférieur à 1, il ne sera pas retenu pour des accouplements dans le troupeau.

Pour ce travail accompli et cette 1ère place du palmarès des meilleurs élevages en Isu nous faisons part de toutes nos félicitations à l’Earl LEBOULANGER. Dans les jours à venir, le tour de France 2015 des meilleurs élevages descend dans le sud-ouest de la France. Vous pourrez retrouver l’EARL Fouchou (64) qui s’empare de la 1ère place des meilleurs élevages en quantité de lait brut.

 

Retrouvez tous les articles et palmarès sur les meilleurs élevages en suivant ce lien : http://primholstein.com/top-listes/meilleurs-elevages-2015/

l'expertise au profit de votre levage